Side scrapping

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Side scrapping

Message par Admin le Mar 14 Juil - 22:53

Le guide est de fr_Jagdmeister

Source http://forum.worldoftanks.eu/index.php?/topic/345509-guide-du-bounce-universel-ou-comment-utiliser-votre-blindage-a-votre-avantage-et-autres-techniques-de-jeu/


Pozzdrava tankistes :honoring: !



Je vais dans ce petit guide (certainement incomplet mais que j'adapterai en fonction des suggestions émises) vous expliquer comment faire afin de pouvoir encaisser au mieux les tirs avec votre char.



On va partir d'un principe simple et mathématique : il est plus facile de faire dévier un obus lorsqu'il impacte une surface inclinée, que si elle était normale à l'angle de provenance de ce tir. D'un point de vue mathématique, cela s'explique par l'épaisseur modifiée que doit percer l'obus (ou n'importe quel autre projectile, une banane, votre belle mère, peuvent aussi faire office de projectile).



Dessin, car comme tout le monde le sait, un dessin vaut mieux que des explications la plus part du temps :





Ceux qui sont bons en trigonométrie vous diront "Hé ouais mec ! En fait l'épaisseur totale du blindage d'une plaque est égale à l'épaisseur divisé pas le cosinus de l'angle de la plaque de blindage ! :glasses:" Et là deux solutions surviennent :



Vous comprenez et tout va bien
Vous comprenez pas, et vous regardez le dessin, et vous comprenez d'un coup ce qu'il fait là, et en même temps ce qu'il explique !



Ce qui explique pourquoi par exemple un canon de Panther II qui perce 203mm de blindage pourra percer la casemate d'un Ferdinand de front (qui est blindée à 200mm), mais que dès lors qu'il aura un angle incident sur votre tir, vous ne serez plus capable de le pénétrer au même endroit ("Gold ammo noob", qui a dit gold c'est quoi ça ?"). En effet son blindage restera à 200mm, mais son blindage effectif, c'est à dire le blindage en temps réel selon l'angle incident de votre tir sera supérieur à 200mm (et certainement même à 215mm).



Et pourtant ! L'indicateur de votre curseur de visée étant pointé sur l'ennemi restera vert (l'ennemi est fourbe, souvenez vous des cours propagandistes).



Point historique :


C'est grâce à ce principe simple que le T34 soviétique a grandement révolutionné le développement des blindés lors de la seconde guerre mondiale :




Maintenant que vous savez par quelle magie vos ennemies dévient vos tirs lorsque vous ne compreniez pas, voyons tout ce que ce principe mécanique simple peut engendrer comme techniques afin de feinter vos assaillants.



1. Donner un angle simple, sur le plan horizontal (axe de la longueur de votre châssis)


Certains chars possèdent un angle déjà présent sur le glacis de leur châssis (glacis = partie supérieure du blindage frontal de caisse), ce qui fait que lorsque vous leur proférez un angle supplémentaire selon l'axe de votre châssis, le blindage effectif augmente encore !Ce qui fait que si nous prenons l'exemple d'un Panther, dont l'angle du glacis est de 55° et l'épaisseur de 80mm, on arrive déjà à un blindage effectif de 139,5mm. Donnons lui encore un angle de pivot de 45° (appelons-le comme ça, 45° qui est l'angle optimal de pivot pour le Panther, au risque de se faire dès lors pénétrer les flancs), on arrive à un blindage effectif en pivot de 197,2mm. Voilà pourquoi un blindage de 80mm de base sur le papier, peut parvenir à faire ricocher des tirs de canons possédant par exemple 190mm de pénétration. Pas mal, non ? :smile:



A noter que les chars ne possédant pas d'angle de blindage au niveau du glacis (comme le cas du Tigre) possède un blindage effectif (sans angle de pivot) égal à celui initial, puisqu'ayant un angle de 0°, cos (0) est égal à 1. Et oui ! Vous vous y prendrez à deux fois avant de re-sécher vos cours de maths la prochaine fois.



Il faut faire attention ! Vous pouvez donner autant d'angle que vous voulez à votre blindage frontal, mais attention à ne pas surexposer vos flancs de cette manière, car n'oubliez pas que bien souvent vos flancs sont moins bien blindés que votre glacis !

De ce fait le meilleur angle est en général celui qui vous obtenez en mettant votre canon sur un des coins avant de votre châssis (40° pour les allemands, un peu moins pour les russes).



Bonus : les chars possédant de grosses chenilles bien costaud pourront encaisser d'avantage de dégâts ! Mon record personnel étant de 4 tirs consécutifs de JagdPanzer E-100 sur un KV-4, sans aucuns dégâts reçus.

De cette manière, essayez de tenir tête anglé lors de vos défenses :





Et même lors de vos déplacement, essayez d'angler en fonction de la provenance des ennemis, afin d'anticiper (ici, imaginant que les ennemis arrivent au bout de la rue).




Évitez au maximum de débouler d'une rue les flancs complètement exposés ! Éloignez vous du mur afin d'avoir une trajectoire offrant déjà un angle sur les tirs à venir ! Cela vous évitera de vous retrouver déchenillé au milieu de la rue, avec de prime le moteur en feu.




Conseil personnel (pour ceux qui veulent bien évidemment...) :

Lorsque vous montrez votre glacis à l'adversaire, même anglé, il tentera de vous viser ici, ou la plaque de bas châssis, ce qui fait que lorsque vous vous trouvez à un coin d'une rue, vous pouvez toujours reculez en pivotant votre châssis vers l'intérieur. Cela donnera un angle carrément prohéminant à votre glacis, qui sera quasi impénétrable, mais cela vous exposera complètement votre flanc. Pour les chars ayant une vitesse de pivot élevée par nature, cela est idéal (Panther par exemple). L'ennemi n'aura alors pas le temps de rediriger son curseur sur votre flanc et de placer l'obus, car il était focalisé sur votre glacis. Quand bien même il le fait, son cercle de dispersion se sera élargi et il perdra en précision. C'est une prise de risque au départ, mais maitrisant bien cette technique, j'ai constaté que dans 95% des cas l'adversaire restait focalisé sur le glacis et rebondissait. Les 5% restant étaient une mauvaise évaluation de la situation de ma part, ou il aurait réussi à me tirer les chenilles et à me faire des dégâts.



2. Le fameux "sidescrapping"

Le "sidescrapping" est une méthode qui consiste à ne montrer que son flanc, ou tout autre partie apparente à un angle de rue, mais ce avec un angle tellement prohéminant que votre adversaire sera incapable de vous pénétrer (sauf si vous êtes trop anglé). Vous pouvez l'inciter à tirer en reculant alors, suivant cet angle, puis vous réavancer (le temps que l'obus vous parvienne, vous serez déjà caché en théorie). Une fois qu'il a tiré, vous réapparaissez en marche arrière, l'engagez, faites feu et vous remettez à couvert. Exemple en image :



1. L'ennemi tire alors qu'il peut se douter qu'il a aucune chance de vous percer


2. Vous reculez et l'engagez directement après qu'il ait fait feu, avant qu'il ne se remette à couvert


3.Vous refoncez à couvert!


Le "sidescrapping" est une méthode issue du classique "peak-a-boo" (qui consiste à avancer, tirer, puis reculer à couvert) à la différence près que c'est en marche arrière.



3. Angler par rapport à plusieurs ennemis et situation d'infériorité numérique

Lorsque plusieurs ennemis vous font face, je vous conseillerez d'angler en priorité par rapport au plus gros canon, dans l'idéal en évaluant dans votre tête votre position de châssis par rapport à plusieurs canons.



Il faut faire attention ! Évitez de tourner votre tourelle en regardant les positions et possibilités qui s'offrent autour de vous, au risque d'exposer son flanc. Pour cela utilisez le clic droit de votre souris, qui permet de bloquer la tourelle pendant que votre vue pivote.



Dans des cas ou vous êtes clairement en position d'infériorité numérique, il faut dans l'idéal réduire au maximum les possibilités d'engagement avec l'ennemi, comme par exemple en les alignant afin qu'ils se gênent mutuellement si vous n'avez aucun couvert dans les 10m environnant. Vous pourrez ainsi peser de manière plus équilibrée en 1 contre 1 plutôt que de subir plusieurs tirs dans différentes directions.



Sauf tendances intéressantes au point de vue du déroulement de la bataille, je vous conseillerai de toujours battre en retraite lorsque vous vous faites "décapper", car rester à découvert n'est jamais confortable et le moindre obus explosif vous annule tout point capturé.



Lorsque vous vous trouvez à bord de Chasseurs de char, essayez de placer le maximum de distance entre vous et l'ennemi, le but étant de gagner le maximum de temps afin de pouvoir anticiper de la meilleure façon possible. En effet, vous ne possédez dans la plupart de temps pas de tourelle, ce qui rend vos chenilles essentielles. Visez donc les chenilles adverses, même si vous n'êtes pas sûr de causer des dégâts, pensez aux trois canons alliés situés derrière vous qui auront le temps de recharger et de détruire un de vos assaillants (et de décourager quelques autres si vous êtes chanceux).




4. Le "Hulldown" (le "Châssis vers le bas")

Le "Hulldown" est une méthode simple, qui consiste à cacher le bas, voire l'intégralité de son châssis derrière un élément, comme le châssis d'un autre tank (comme un T95, ou un KV-4), afin de laisser que sa tourelle apparente. Cette technique est particulièrement appréciée des chars possédant une bonne dépression du canon (comme le ST-I ou l'IS-4).




La partie hachurée comme un pro (:veryhappy:), représente le bas châssis, point faible de la plupart des chars allemands.



Voici un autre exemple, ou seul la tourelle dépasse, ici en l'occurrence, d'un KV-1S.




Enfin, certaines situations un peu plus spectaculaires, où l'on aime rarement tomber.

Nez à nez avec un Jagdtiger.



"Astarojna tank !"



Bonus : avez vous déjà essayé le "Hulldown" sur un char ayant un long châssis et étant en "Sidescrapping" sur un angle d'une rue ou les ennemis se ruent ?



Maintenant, soyons original dans la rédaction de ce guide, voyons toutes les manière inverses qui découlent des points précédents.

5. Comment "décapper" une base efficacement

Dans un premier lieu, lorsque je sais que je vais devoir me diriger vers une base qui est assaillie par les ennemis, je m'engage à trouver un itinéraire le moins logique possible, de manière à ne pas me retrouver face à 5 canons en disant "CUCU C'EST MWA ". :facepalm: Afin d'être sûr de pouvoir annuler les points de capture, je charge toujours un obus de type explosif, et ce même s'il ne fait pas beaucoup de dégât !




Cela évite un ricochet d'ordre divin au moment fatidique qui vous fait crier "Nooooooooooooooooooooooon" sur Mumble, dérangeant tout le monde.

Ensuite, il faudrait dans l'idéal engager le plus d'adversaires différents, afin de pouvoir annuler le cumul de chacun le plus possible, et ce afin de réduire le score de capture général de l'équipe adverse. Essayez si vous pouvez de savoir lequel est arrivé en premier dans votre zone de camp, et de l'engager en priorité (les points s'accumulant dans une marge de temps, celui arrivé en premier aura le plus de points de capture de base.)




Bonus : pour ceux possédant de gros calibres (sans commentaires :girl:), il est possible d'endommager plusieurs ennemis, notamment à cause des dégâts de splash, c'est à dire des dégâts d'explosion dans le rayon d'impact de l'obus, comme l'artillerie.



6. La méthode que j'appelle "tirs croisés"

Ce que j'appelle méthode des tirs croisés, est en fait la solution logique au fait que votre adversaire veuille se retrouver en engagement direct qu'avec un seul adversaire, ou de manière anglée. Essayez de vous placer depuis une position vis à vis de votre allié, de façon à ce qu'à chaque instant de votre affrontement vous puissiez tirer sur un flanc ou un dos d'un des ennemis. Vous pouvez dès lors faire en sorte de divertir l'ennemi, afin qu'il tourne sa tourelle vers vous, puis vous remettre à couvert tranquillement pendant que votre camarade ou allié l'engage.




Une fois qu'ils en auront marre et se retourneront vers votre allié (qui ira alors se mettre à couvert), ce sera à votre tour d'en engager un.




Faites comme avec les femmes ! Faîtes leur tourner la tête ! :great:

(Je connais la sortie merci... :harp:)



La méthode des tirs croisés reste particulièrement efficace lorsqu'on fait face à des Chasseurs de chars ne possédant pas de tourelle, en visant les chenilles.




Voilà voilà... Je pense avoir fait le tour de mes petits conseils, si jamais certains me reviennent, j'editerai le post, de même pour vos suggestions. Soyez indulgent, ce n'est que de la culture populaire et de l'experience personnelle réunis que j'ai mis dans ce guide, je ne me prends pas du tout pour un AS pour autant. N'hésitez pas à faire carrément un chapitre vous même que je pourrai quoter en éditant celui-ci pour le compléter.



J'ai fait cet article afin d'aider et de partager mes connaissances, et aussi afin de pouvoir renvoyer beaucoup des membres de mon clan sur ce petit guide lorsqu'il y a des choses qu'il faudrait idéalement revoir "Va voir le guide que j'ai fait j'ai passé 3h à le faire tu pourrai au moins l'appliquer !!! Chapitre 4 image 3. doux jésus !!! :angry:"



Voici pour ceux qui veulent mon record en terme de dégâts encaissés, ainsi qu'un replay sympa que j'ai eu en IS-6 seul face à 5 chars.
Spoiler

Replay en IS-6 : http://wotreplays.com/site/472269



Cordialement,



fr_Jagd

Admin
Admin

Messages : 9
Date d'inscription : 14/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://1ssf.forum-officiel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum